L'acquisition du contrôle des sphincters
"Comment tu as fait pour que Rose ne porte plus de couches ?"
"C'est quoi ta méthode pour la propreté ?"
 
Bon déjà, ce terme de propreté, il me sort par les trous de nez ! Ce n'est pas parce qu'un enfant porte des couches qu'il est sale. Les couches, c'est bien nous qui avons fait le choix de les mettre en premier lieu (beaucoup de familles pratiquent l'HNI à travers le monde), alors n'allons pas en plus utiliser des termes dégradants pour parler de nos enfants !
Comme je dis toujours si votre enfant se lave, félicitations, il est propre !
 
Plus sérieusement, et la réponse risque de décevoir, pas de "méthode" chez nous, ou alors si, la même méthode depuis toujours : écouter notre enfant.
Quand Rose s'est mise debout à 7 mois, elle n'a très vite plus supporté d'être changée allongée. On s'est adapté, on a commencé à la changer debout. À chaque change on la prévenait évidemment qu'on allait ouvrir sa couche et nettoyer ses parties génitales et signait "pipi" / "caca" et "changer la couche". Les toilettes n'ont jamais été un lieu mystérieux ou tabou, elle a très vite su ce qu'on y faisait et adorait venir regarder (nous un peu moins.. mais bon). Elle s'est rapidement mise à signer pour nous signifier ce qu'on faisait, mais aussi ce qu'elle faisait et quand elle avait besoin d'être changée. On la suivait et on la laissait gérer ses couches. Un jour vers ses 18mois elle a décidé que "fini cooouuuches !" et voilà. Comme ça. On lui a expliqué que dans ces cas là elle pouvait faire ses besoins aux toilettes (nous avions un réducteur WC) mais les toilettes la terrifiaient, on a donc du acheter un pot en quatrième vitesse, qu'elle a directement adopté (heureusement !). La nuit venue, toujours "fini couches !", Rose s'est couchée nue sur le matelas et je n'ai pas dormi de la nuit, persuadée qu'on allait être réveillé pour un changement de drap en pleine nuit. Mais pas du tout... Elle avait raison, c'était fini les couches, elle était prête et on l'a suivie, pas plus compliqué. Il y a eu quelques accidents qui se sont comptés sur les doigts d'une main, et que nous n'avons jamais dramatisés ni minimisés. En gros on verbalisait "ah oui tu as fait pipi par terre, tu n'as pas été sur le pot. On va nettoyer" et voilà. On a du racheter tous ses vêtements en 12/18mois (alors qu'elle mettait du 24 mois avec les couches), car les bas tombaient, sans l'épaisseur de la couche, c'était ça finalement le plus bizarre je crois. On lui a laissé pendant loooongtemps des couches à disposition, pour qu'elle ne se sente pas bloquée dans le changement, et qu'elle le fasse vraiment en pleine conscience et pas simplement parce que de toutes façons papa et maman ont jeté toutes les couches. Je crois que j'ai donné le dernier paquet de couches plus de 6 mois après qu'elle arrête d'en porter.
 
Voilà notre témoignage sur le sujet ! J'espère qu'il incitera de nombreux parents ou futurs parents à faire confiance à leurs enfants sur tous les sujets, y compris sur celui de la continence. Nos enfants savent exactement où ils vont, mais si on ne les laisse pas y aller, forcément tout devient plus compliqué...
Retour à l'accueil